vendredi 30 mars 2012

La pissotière de Clochemerle

Vaux-en-Beaujolais petit village viticole accroché sur une colline du Beaujolais devint célèbre grâce au roman de Gabriel Chevalier "Clochemerle" publié en 1930 et traduit en 17 langues.


Pour comprendre l'histoire de cette pissotière (urinoir) qui fait la célébrité de ce village voici un petit résumé du livre :
Tout a commencé quand Barthélemy Piéchut, maire de la commune de Clochemerle-en-Beaujolais, dévoila à Ernest Tafardel, l'instituteur, son projet '- Je veux faire construire un urinoir, Tafardel. 
- Un urinoir ? s'écria l'instituteur, tout saisi... 
Le maire se méprit sur le sens de l'exclamation - Enfin, dit-il, une pissotière!' Cette vespasienne, destinée, bien plus peut-être, à confondre Mme la baronne Alphonsine de Courtebiche, le curé Ponosse, le notaire Girodot et les suppôts de la réaction, qu'à procurer un grand soulagement à la gent virile de Clochemerle, sera édifiée tout près de l'église où, Justine Putet, aride demoiselle, exerce une surveillance étroite.